carpe koi

Aider nos animaux de compagnie à mieux vivre

Des chats en grande détresse, cela se passe chez nous en France !

Appel au secours à toutes les associations : une trentaine de chats en grande détresse, vivent dans des conditions épouvantables de saleté et de pourriture dans une courette d'une clinique psychiatrique en Région Parisienne. Ils ont même été séchés avec un pulseur chien. Malgré plusieurs appels au secours pour une trentaine de chats en détresse, peu d'associations nous viennent, et surtout leur viennent au secours, hormis la SPA qui prend en charge soins et opération, et l'école du chat de Cergy qui nous a pris deux.... Le silence règne, l'hiver arrive, la directrice n'en veut plus aucun, et nous perdons notre local fin décembre, faut-il les laisser mourir ? Sans nourriture, et sans eau buvable, ils vivent au milieu d'animaux morts, oiseaux, rats, etc. qui pourrissent sur place. Les plus faibles meurent de faim et les femelles, attendent et donnent naissance à des multitudes de chatons. Seul un vieux monsieur, sur le point de partir en maison de retraite, fait tout ce qu'il peut pour eux, mais il est dépassé par la tâche. Les maladies font des ravages, seules les grandes fondations et certaines associations seraient en mesure de les prendre en charge. Le problème est très urgent, car dans quelques semaines, madame la directrice exige que tous les chats soient enlevés et que les lieux soient débarrassés, peu importe par qui et comment.

Audrey Deflandre, présidente de l'association Les Chathuttes à Amiens, en Picardie, nous a envoyé un SOS avec les photos de quelques-uns de ses petits protégés à adopter.
Cette association située à Amiens en Picardie n' a pas de refuge mais des familles d'accueil.
Myrrha, jeune adulte
Tatouage. : EUF 548, stérilisée.
Très douce et caline, elle est même plutôt collante. Assez caractérielle avec ses congénères, elle est en fait assez exclusive et a besoin d'affection, ce qui lui a manqué jusqu'à aujourd'hui puisqu'elle vivait dehors.
Nina, chaton femelle de 3 mois
Douce, elle a besoin d’être rassurée. Elle a été abandonnée par une dame qui l'avait reçue en "cadeau"!!!, et qui, étant en déplacement, ne pouvait s'en occuper..... Elle attend vite un foyer sérieux, qui l'aimera pour toujours.
Mangouste, chatte de 8 mois
Stérilisée, tatouage EUF 547.
Elle vit chez une bénévole mais elle manque de place. Assez craintive, elle commence à aller beaucoup mieux. Elle est rassurée dès qu'on lui fait des calins !
Ces chats vivent sur un parking, c'est de là que vient la chatte blanche Mangouste. Ils risquent tout le temps d'être écrasés (ce qui arrive souvent) et les gens ont signé une pétition pour que le maire se décide à les faire capturer et euthanasier.On les prend en charge petit à petit mais nous avons peu de moyens.. La plupart sont adoptables, comme Noiraud, ci-dessous, super calin.
Noiraud
Comme les autres, il attend un foyer
Argos, jeune adulte
Trouvé dans le jardin d'une de nos bénévoles.
Castré, tatoué EUF 544.
Très doux et super calin s'entend bien avec les autres chats.
Créée l’année dernière, l’association du Chat Agathois stérilise les chats errants pour limiter leur prolifération et leur donner la possibilité de trouver un foyer.
L’association Le Chat Agathois, c’est une quinzaine de membres actifs qui mettent leur énergie en commun pour venir en aide aux chats errants, dans la belle région d’Agde, au Sud de la France. Avec 263 adhérents conquis en un an, l’association est confortée dans sa raison d’être et son utilité. Installée dans un petit local mis à sa disposition par le Maire et subventionnée par la commune et plusieurs fondations d’assistance aux animaux, l’association a comme principal objectif d’informer le public sur la nécessité de stériliser les chats.

« Notre première action est de sensibiliser les propriétaires pour faire stériliser leurs chats domestiques afin d' en limiter la population. Notre deuxième but est de pouvoir agir au plus vite dans un quartier pour stériliser les chats errants qui s'y trouvent. Puis dans la mesure du possible nous essayons de replacer ces chats chez des particuliers. La stérilisation est le seul moyen de limiter la prolifération féline, les abandons et les euthanasies » explique la Présidente de l’association Brigitte Pontier. Les principales activités effectuées par les membres de l’équipe sont la capture, la stérilisation, l’identification des chats errants des environs, puis la remise en liberté sur le lieu de vie. Un suivi sanitaire des colonies de chats libres est également réalisé ainsi que l’entretien et la gestion du local de chats abandonnés en attente d' adoption.
Depuis sa création en février 2004, l’association est sollicitée de toute part pour apporter son aide. Devenue incontournable dans le paysage associatif, elle a déjà accueilli 162 chats dans son local. Les trois vétérinaires sur lesquels l’association a jeté son dévolu pour les soins et les opérations ont réalisé 367 stérilisations en une année. Deux projets de sites protégés pour les chats libres sont actuellement sur le point d’aboutir mais l’association qui manque de mains généreuses lance un appel pour trouver de nouveaux bénévoles.

Pour plus d’informations :
Adresse : « LE CHAT AGATHOIS » Le petit Clavelet – Route de Sète 34300 AGDE
téléphone 06 30 18 38 02
Permanences le mardi et jeudi de 17 à 19h (sauf l'hiver)

200 chats en quête d’un nouveau refuge…

L’Association Chat Libre recherche un terrain et des matériaux afin de pouvoir reconstruire son refuge…
« Pouvez vous nous aider au travers de votre organisation ? Nous avons un refuge de 200 chats et nous devons quitter le terrain sur lequel nous sommes implantés depuis plus de 15 ans. Il nous faut tout reconstruire ailleurs, cela sous-entend, trouver un terrain en location car nous n'avons pas les moyens d'acheter. Ce terrain nous pourrions le trouver si les communes ne mettaient pas tant d'obstacles à notre implantation (zone verte, non constructible, zone à 10.000 etc ....).
Il nous faut également trouver des algecos d'occasion, du grillage, des piquets de 4 m, des bénévoles, quelques excellents bricoleurs et également des dons qui nous aideraient énormément .
Ne nous laissez pas tomber, et surtout aidez nos chats qui n'ont jamais demandé à vivre derrière des grillages, mais dont les propriétaires ont été défaillants. Je vous remercie pour ce que vous pourrez faire ».
SOS Ecole du Chat de Moselle
Anne-Marie Pajot /Forum Aniwa - Photo DR

Dans quelques jours, l’Ecole des Chats de Moselle ne disposera plus de sa petite ferme où une centaine d'animaux errants étaient soignés. Si aucune solution n'est trouvée d'ici là, les matous risquent d’être euthanasiés
A quelques jours des fêtes de fin d'année, une décision solennelle va tomber. La ferme aux portes de Metz où une bénévole s'occupe d'une soixantaine de chats doit être rendue, l'exploitation agricole étant vendue…
L’Ecole du Chat fait appel à toutes les bonnes volontés pour éviter une situation dramatique. En effet, si aucune solution n'est trouvée, les petits protégés risquent l'euthanasie. "Nous cherchons désespérément des familles d'accueil prêtes à sauver la vie de nos bêtes". Mieux encore, l'association voudrait se doter d'une petite maison avec un terrain d'une vingtaine d'ares qui deviendrait une sorte d'Armée du salut pour félidés.
Pas plus de 3 chats par appartement…

En Espagne, dans la province de Barcelone, la ville de Viladecans a rendu officielles une série de mesures très restrictives concernant la détention d’animaux domestiques dans les habitations privées et les immeubles collectifs.
Cinq animaux de compagnie si vous vivez en maison individuelle « isolée », trois pour ceux qui habitent en immeuble collectif. La nouvelle ordonnance de détention d’animaux de compagnie entrera en vigueur le 1er janvier 2008 dans la municipalité de Viladecans, 55 000 habitants, située dans province de Barcelone. Et ce n’est pas tout…
Cette restriction s’accompagne d’autres mesures telles que l’interdiction de faire naître des animaux de manière répétée et de les vendre dans un cadre autre que celui d’un élevage professionnel. Obligation est faite aux propriétaires de déclarer les animaux dans les trois mois suivant la naissance et les trente jours suivant l’acquisition.
Pour les petits compagnons à quatre pattes, finies les soirées à la belle étoile sur le balcon : de 22 h à 8h du matin, l’accès des loggias, terrasses, patios, galeries et autres espaces extérieurs aux logements leur est interdit.
Les contrevenants encourent des amendes qui vont de 100 à 20 000 euros.

Laissez votre commentaire à propos de cet article